Thème ou Tempo ?
une musique d'enfer !
Sufjan Stevens – Silver & Gold
Categories: Albums, Pop

Note de la rédaction
1 vote, average: 8, 00 out of 101 vote, average: 8, 00 out of 101 vote, average: 8, 00 out of 101 vote, average: 8, 00 out of 101 vote, average: 8, 00 out of 101 vote, average: 8, 00 out of 101 vote, average: 8, 00 out of 101 vote, average: 8, 00 out of 101 vote, average: 8, 00 out of 101 vote, average: 8, 00 out of 10
8 / 10

Loading...Loading...

sufjan

Six ans après Songs for Christmas, le musicien américain revient poser nos pantoufles au pied d’un sapin qu’il a lui-même soigneusement décoré avec style.

Il y dépose aujourd’hui cette nouvelle collection de 5 cds sur ce thème de saison qui décidément semble l’inspirer prenant le risque, semble-t-il assumé, de redite.

L’idée fixe est une source d’inspiration pour Sufjan Stevens qui eut une époque l’idée folle d’entreprendre l’enregistrement de 50 albums pour les 50 états des USA…
Les amoureux, dont je fais partie, de son précédent, The Age of ADZ (2010), attendaient sa nouvelle parution avec l’impatience d’un gamin au rayon jouets d’un supermarché.
Aussi l’annonce d’une resucée de Noël, encore un Jingle Bells, un nième Silent Night, n’a pas produit l’immédiat soulagement du flingue à pétard.
Et puis on ouvre le paquet, et là, force est de constater que l’ogre Sufjan, s’il est vorace est également fort généreux… la sortie du disque, outre l’opulence musicale, s’accompagnait de stickers, tatoos, poster, coloriages, photographies psychédéliques, de nombreux et médias (de plus ou moins bon goût) sur le site internet du musicien, sept vidéos promotionnelles de sketches avec en vedette le personnage de Sheila Saputo créé par la chanteuse, amie de Sufjan, Rosie Thomas, etc.

Passé l’opulence du contenant, que dire du contenu ?
Malgré quelques compositions, la plupart des morceaux sont des reprises de chants traditionnels dont on reconnaîtra certains classiques réorchestrés présents sur les deux disques (100 morceaux sur le même thème… difficile de ne pas faire de doublon), on pourrait donc s’attendre à un lourd copier-coller.

Il n’en est rien. Silver & Gold a dépassé le stade de la grosse farce, de l’album-annexe ou de la récréation musicale. Sufjan a, grand bien lui fasse, soigné sa passion dévorante pour le banjo.

Silent Night n’est plus une instru Hawaïenne mais un morceau chanté Sicilien, Jingle Bells n’est plus un interlude espiègle au piano mais un hommage à la chorale cacophonique d’école maternelle. Le touche-à-tout américain, entouré d’une armée de musiciens et choristes, enchaîne cantates de Noël aux accents médiévaux, compositions expérimentales et traditionnels dépoussiérés avec tantôt le sérieux quasi-religieux d’un col de chemise boutonné jusqu’en haut, tantôt la foutraque déglingue d’un groupe de punk-rock à lui tout-seul.

Les grands classiques sont massacrés à coups de fausses notes alliant flûte à bec et chorales d’enfants. On sautille de morceaux traités avec bouffonnerie en morceaux traités avec académisme, délires expérimentaux ou psychédéliques, de pop incantatoire sufjanesque en chœurs de messes… parfois tout en même temps.

Mélodique et sucré, opulent et enivrant, religieux et déglingué, gamin et adulte… Sliver & Gold la bande-son idéale de votre soirée de réveillon ?
Oui, à n’en pas douter !

Date de sortie : 13 novembre 2012
Label: Asthmatic Kitty Records

Répondre

You must be logged in to post a comment.